securiser-ses-escaliers-en-entreprise-pourquoi-et-comment

Pourquoi faut-il sécuriser les escaliers de votre entreprise ?

Comme de nombreuses autres installations dans le secteur professionnel, les escaliers représentent un risque de chute et donc de blessure ou même d’accident beaucoup plus important. Cela étant, certaines structures ne peuvent pas faire autrement que d’installer un ou plusieurs escaliers dans l’aménagement de leurs locaux.

Ainsi, mettre en place un système de sécurité adéquat qui permettra de limiter le risque d’accident sera nécessaire afin de garantir une protection suffisante à toute personne décidant d’emprunter les escaliers.

Comprendre les accidents d’escaliers

Si l’on emprunte des escaliers parfois de façon quotidienne au travail, mais aussi dans sa vie de tous les jours, il suffit d’une seule fois pour qu’une chute puisse causer de graves blessures ou même la mort. Ainsi, lorsque l’on met à disposition de ses collaborateurs ce type d’équipement il faudra s’assurer que tout soit pensé pour limiter le risque d’accident.

En effet, la principale cause d’accident sur un escalier sera la glissade ou encore le trébuchement. Des incidents qui peuvent très facilement être évités à condition de proposer non seulement un escalier qui réponde aux différentes normes de sécurité, mais aussi en apportant un complément à cela pour rendre ce passage d’autant plus sûr.

Vérifier les bases de son escalier

Avant même de songer à installer des équipements pour améliorer la sécurité d’un escalier, il faudra s’assurer que ce dernier réponde bien à différents critères qui sont en fait des normes de sécurité élémentaires que ce soit dans l’entreprise, mais aussi chez soi. L’escalier en question devra être confectionné dans un matériel solide et durable, s’il présente des signes d’usure, il sera nécessaire de le changer. Généralement, il est recommandé d’opter pour une pente allant de 30° à 35° afin que la montée soit plus facile et moins éprouvante.

Chaque marche devra évidemment faire la même taille et la même hauteur (certaines études ont d’ailleurs prouvé qu’une marche qui sera plus haute de seulement quelques millimètres au sein d’un escalier causerait à coup sûr un trébuchement). L’éclairage devra être suffisamment adapté pour bien éclairer l’escalier et donc rendre les diverses marches visibles et la présence d’une main courante de part et d’autre de ce dernier sera nécessaire.

Il ne s’agit ici que des obligations de base lorsque l’on souhaite installer un escalier au sein d’une entreprise, mais cela ne permettra pas de limiter le risque de chute. Pour cela, des équipements complémentaires dédiés à la sécurité devront être mis en place.

Équiper son escalier pour le rendre plus sûr

Une fois que l’on se sera assuré du bon état général de l’escalier en question, il sera alors possible de mettre en place divers aménagements qui permettront de le rendre plus sûr. Tout d’abord, opter pour un revêtement antidérapant sera le meilleur moyen d’éviter les glissades. Ce revêtement pourra être apposé sur l’arrête des marches ou sur l’ensemble de ses dernières.

L’idéal sera d’apposer un revêtement antidérapant sur les marches et un avec des coloris différents sur l’arrête afin de signaler visuellement chaque nouvelle marche. D’ailleurs, le marquage au sol sera particulièrement utile pour sécuriser un escalier puisque ce dernier permettra de savoir que l’on s’approche d’une zone à risque et qu’il est nécessaire de redoubler d’attention. Le marquage pour solliciter l’attention est bien souvent hachuré jaune et noir, mais un coloris qui détonne avec la couleur actuelle du sol sera aussi un très bon compromis.

L’installation d’une main courante, mais également d’une rampe équipée d’une barrière de sécurité sera aussi un excellent moyen de protéger les personnes qui emprunteraient l’escalier. Elles pourront également être colorées afin de signifier d’autant plus la présence de l’escalier. Par ailleurs, pour éviter les chutes depuis l’étage, opter pour un portillon de sécurité qui sera disposé en amont de la première marche permettra d’éviter un grand nombre de chutes.

 Il sera nécessaire d’effectuer une action pour ouvrir ce dernier et donc d’apporter plus de vigilance lors de la descente des escaliers. Des panneaux signifiants le risque de chute ne seront également pas de trop.

Par ailleurs, il sera capital de s’assurer que les marches soient toujours dégagées des objets qui pourraient encombrer l’escalier et il faudra sensibiliser ses collaborateurs en ce sens. Il est aussi très peu recommandé de monter les escaliers en portant un objet qui occupe ses deux mains puisque la vision des pieds sera obstruée et il ne sera pas possible d’utiliser la main courante.

Plusieurs informations délivrées à titre préventif seront aussi particulièrement utiles pour rappeler que ce n’est pas parce que l’on emprunte un escalier chaque jour que le risque de chute n’existe pas. Il sera également possible de signifier l’entrée et la sortie des escaliers en utilisant un revêtement à relief qui sera également très utile pour les personnes malvoyantes qui pourront ainsi savoir qu’elles se trouvent aux abords d’un escalier.

Aussi, et comme nous l’évoquions plus haut, la luminosité est très importante pour un escalier puisqu’elle va permettre d’identifier facilement chaque marche. Ainsi, la lumière du jour pourra être suffisante, mais pour les journées sombres il faudra installer un éclairage adéquat. Cela signifie que les jeux d’ombres ne sont pas permis, car la visibilité pourra être altérée, mais aussi qu’il faudra installer les sources de lumière de façon stratégique pour éviter d’éblouir à la montée comme à la descente.

Enfin, on veillera bien évidemment à ce que l’escalier ne soit pas emprunté par trop de personnes à la fois sans quoi il faudra peut-être songer à l’élargir et dans ce cas-là à poser une rampe également au milieu de l’escalier ou encore effectuer l’installation d’un second escalier pour éviter les gênes qui pousseraient peut-être les personnes à courir dans l’escalier et ce n’est absolument pas une solution souhaitée.

L’escalier est donc une zone sensible en entreprise, mais il est loin d’être impossible d’apporter plus de sécurité que ce dernier soit fréquemment utilisé ou non. En effectuant les aménagements nécessaires, il deviendra alors beaucoup plus sûr et certainement bien moins source d’accidents même si de petits pics de rappel du côté de la prévention pourront être nécessaires.

Fermer le menu